Jeanne Le Ber est l'inspiratrice de l'ŒUVRE des Tabernacles. C'est ainsi qu'après sa mort survenue le 3 octobre 1714, les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de Montréal, aidées de dames bénévoles, prennent la relève pour confectionner des linges et des vêtements liturgiques, à l'exemple de Jeanne. Beaucoup plus tard, l'ŒUVRE « s'organise et se développe sous l'épiscopat de Mgr Ignace Bourget », qui l'approuve en 1866 dans sa phase initiale, c'est-à-dire dès l'entrée en réclusion de Jeanne Le Ber, le 5 août 1695. Après cette approbation, les autorités de la Congrégation de Notre-Dame de Montréal mandatent des religieuses afin d'assurer la responsabilité et la continuité de l'ŒUVRE des Tabernacles. Les voici donc, l'une à la suite de l'autre:


C'est ainsi que 15 directrices
se sont succédé et ont tenu
le FLAMBEAU jusqu'aujourd'hui
pour garder bien vivante cette ŒUVRE d'Église,
cette ŒUVRE missionnaire.

Et en 2006 ... Surprise! Un logo voit le jour.


O ou le cercle : représente l'hostie et la première lettre du mot œuvre.
T : représente à la fois la croix et la première lettre du mot tabernacle.
Rayons : représentent les couleurs liturgiques et les cinq continents.
Lumière : représente Jésus-Christ, Lumière du monde, et le rayonnement missionnaire.

But de l'œuvre 
Promouvoir le culte eucharistique
Aider les Églises pauvres d'ici et d'ailleurs